CalendrierAccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Le bon endroit au bon moment

Aller en bas 
AuteurMessage
Adonis J. Redwood
¤ Pistolero vengeur ~~ Fondateur ¤
avatar

Messages : 31

Fiche d'identité
Type de Colt: ///
Situation personnelle: ///
Groupe actuel: ///

MessageSujet: Le bon endroit au bon moment   Jeu 11 Jan - 11:38

Alors que le soleil commençait à se coucher, ses derniers rayons faisant briller le désert de milles feux, la ville de tous les crimes n'était pas prête de s'endormir. Généralement, c'était à partir de cette heure-là que les choses devenaient intéressantes dans le coin. Tout le monde d'un peu entreprenant sortait à la recherche de nez à enfoncer, de cul à botter et de femmes à fourrer. Bref, à Salteador on ne s'ennuyait jamais et c'était pour ça que la ville intéressait particulièrement Adam, qui depuis quelques temps ressentait un manque cruel de motivation et d'envies en tout genre. Alors, il avait pris son cheval et il était venu là, armé de son Colt, il n'était pas vraiment question de courage, il n'avait juste aucune conception des dangers qu'il risquait d'encourir et se disait que de toute façon, il préférait ça à des journées ternes et interminables. Sans réellement savoir ce à quoi il s'attendait, il alla tout d'abord faire quelques saloons, chercher quelques crosses. Il passa par des fenêtres, les fit traverser par d'autres connards, puis ils se retrouvèrent tous ensemble pour se payer des tournées générales dans un esprit de bonne franquette.

La plupart de ses amis les pochtrons lui expliquèrent que l'amusement numéro un dans la ville était le plus souvent lié à des femmes sans défenses que ramenait un petit gang, les vendant généralement à bon prix. A part ça, il y avait toujours les occasionnels duels de "cowboy", mais au vu des risques, ce n'était pas une activité que l'on pouvait pratiquer bien longtemps en espérant rester debout, juste pour chasser l'ennui.

Après s'être rendu bien saoul, il prit congé de ses nouveaux camarades, décidé à quitter la ville qui n'avait peut-être finalement rien à lui offrir. Les mains sur son ceinturon au niveau de ses hanches, il s'engagea dans de petites ruelles sombres qu'il avait plus ou moins repéré en arrivant dans la journée. Les yeux rivés sur le ciel, il ne regardait pas devant lui et se contentait de s'imaginer où il allait se rendre ensuite. Gilead et Linares étaient de bonnes villes mais il les avait déjà faites en long, en large et en travers, il n'y avait plus grand-chose à voir.

Puis, sans crier gare, il rentra dans quelque chose qui lui fit perdre équilibre. Il se retrouva au sol et quand il rouvrit les yeux après le choc, il remarqua qu'il s'était vautré sur une jeune femme aux cheveux verts sur laquelle il se tenait malgré lui. Pour se rattraper, il avait attrapé ses deux seins énormes de ses mains par réflexe et s'était mis à les pelotter, les trouvant incroyablement agréables au toucher. Son entrejambe s'était plaquée entre les cuisses de la jeune femme et la sensation l'excita, lui donnant une trique qui alla se plaquer sagement contre sa culotte, appuyant bien sur ses lèvres.

"Qu...Quoi..?"

_________________
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://rpg-wanted.forumsactifs.com
Nira Blackford
♠ Tueuse Perverse ♠
avatar

Messages : 8
Age : 27

Fiche d'identité
Type de Colt: ♪ Passif du son ♪
Situation personnelle: ///
Groupe actuel: Chasseurs de primes

MessageSujet: Re: Le bon endroit au bon moment   Jeu 11 Jan - 15:50


   
     
     
   
 

■ Nom : Disga

■ Prénom : Reina

■ Surnom :

■ Âge : 24 ans

■ Orientation : Pansexuelle



■ Profession : Chasseuse de Prime
     

Ayant voyagé pendant quelques semaines pour raisons d’affaires, Reina apercevait enfin la ville de Salteador au loin. La plupart des personnes normales ou saines d’esprit cherchent plutôt à éviter cet endroit à la sinistre réputation mais pour une chasseuse de primes, il s’agit d’une vraie mine d’or qui ne demande qu’à être exploitée de fond en comble ! Surtout qu’ici, cette jolie tireuse bénéficie d’un filon particulier car ses nombreuses magouilles lui ont permis de développer une sorte de commerce parallèle…

C’est en réalité à certains subordonnés qu’elle confie la mission de commettre de nombreux crimes afin de se retrouver avec une prime sur leur tête, les aidant à la faire grimper jusqu’à ce que cette dernière soit assez élevée. Le moment venu, elle n’a donc aucun souci à les attraper et à empocher la récompense. Une bonne façon aussi de se débarrasser des éléments gênants en les abandonnant en prison ou en les éliminant.

Arrivée en ville, Reina commença par se rendre chez elle, vivant confortablement dans un manoir acheté avec l’argent de sa petite combine, servant de QG pour son petit groupe criminel. À peine entrée, la belle esquissa un sourire en constatant que comme toujours, l’ambiance des lieux était empreinte de luxure et que, depuis les étages, elle pouvait entendre les gémissements de catins se faisant troncher ou de captives en plein entraînement…

Un petit passage en coup de vent avant de repartir pour une nouvelle affaire. Cette fois, Reina devait rencontrer un informateur au sujet d’une grosse prime qu’elle chassait depuis un moment et qui n’était pas à son service. Le genre à avoir éliminé suffisamment de chasseurs de prime pour voir la sienne augmenter en flèche de jour en jour.

La nuit était déjà tombée sur la ville du crime qui semblait plus agiter que d’habitude. Comme toujours les ruelles étaient mal fréquentées, des types en manque attendant qu’une victime passe par là… Un peu plus loin, la belle trouva enfin son contact avec qui elle s’entretenu durant un long moment.

Quand ils en eurent terminé, Reina déambula dans les ruelles en se demandant comment elle dépenserait cette prime astronomique quand soudainement quelque chose la percuta de plein fouet et, sous la force du choc, la fit basculer au sol.



Reina Disga
‘Tain de merde… Non mais ça va pas ?! Regarde un peu où tu vas abrut--- Kyaaah ?! ~ ♥️


Alors qu’elle s’énervait sur l’inconnu venu lui rentrer dedans, la jeune femme fut vite interrompue dans sa lancée lorsqu’elle constata la prise sur ses seins opulents… Ne l’ayant pas senti au début, concentrée sur la chute et l’impact au sol, Reina ressentit vite une chaleur excitante se propager en elle avec ses seins comme origine et c’était bien à cause de ce type ! En appuis sur elle, il ne semblait pas se gêner pour la peloter sans aucune retenue, déformant ses gros seins et les faisant déborder de son haut de bikini à chaque pression sur sa chaire, semblant détendre le tissu qui les englobait.



Reina Disga
Hey ! Tu… Tu t’crois où là ?! Mhmmm… Dégage d’là tout d’suite… Aah… Sale porc… Hm ! C’est une… Une blague ?!


En plus de la peloter, voilà qu’elle pouvait clairement le sentir bander, sa queue collée à son entre-jambe et se frottant contre sa vulve moulée par sa culotte et seul vrai vêtement du bas.

Pendant quelques instants, Reina se contenta de rester au sol, les cuisses ouvertes pour endurer quelques frottements en soupirant de temps à autres discrètement avant de commencer à se redresser. Visiblement il n’allait pas s’arrêter de sitôt alors elle allait devoir le dégager, voulant éviter la gêne d’être plus excitée que ça voir de jouir en se faisant molester… On aurait dit un zombie, pelotant sans arrêt même quand elle voulut le pousser en arrière, couinant d’une voix aigüe quand l’une des pressions fut sur ses tétons durcis.



Reina Disga
Mais tu vas m’lâcher ou merde ?!


Grogna-t-elle en tendant les bras pour l’éloigner, rendant la situation encore plus complexe à cause de son haut de bikini qui s’étirait aussi sous les mouvements. Parfois tiré durant un moment, pour venir ensuite claquer sur ses deux obus une fois relâchés… La jeune femme remuait tellement que l’un des côtés de son bikini ne s’était pas remis correctement en place, seulement à moitié en écrasant la moitié de sein couverte, l’autre débordant au-dehors. Son téton était toujours sous le tissu, mais l’on voyait clairement son auréole rose s’exhiber.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Adonis J. Redwood
¤ Pistolero vengeur ~~ Fondateur ¤
avatar

Messages : 31

Fiche d'identité
Type de Colt: ///
Situation personnelle: ///
Groupe actuel: ///

MessageSujet: Re: Le bon endroit au bon moment   Ven 12 Jan - 4:56

Adam resta un moment sans trop comprendre ce qu'il se passait, ses mains pétrissant la chair à travers le fin tissu comme un chat préparant un endroit où s'installer. Il effectuait ce geste machinalement et commença à se frotter doucement contre l'entrejambe de l'inconnue recouverte uniquement d'un sous-vêtement léger. Son pantalon étant lui-même très fin et ne portant pas de caleçon, il sentait sur son membre les contours des lèvres de la jeune femme et contre son gland, son petit bouton de plaisir auquel il faisait allègrement du rentre dedans. L'entendant à peine se plaindre, il se concentra surtout sur son petit cri de plaisir, sentant ses tétons se durcir au bout de ses doigts lorsqu'il passait au-dessus, lui permettant de les manipuler à travers le tissu à l'aide de la paume de sa main pour ne pas avoir à arrêter son pelotage.

Comme hypnotisé par les mouvements de ses globes de chair, il ne pouvait s'empêcher de les pétrir, puis, il se figea pendant quelques secondes en observant ses réactions depuis ses mirettes pleine de boisson. Elle semblait lui ouvrir ses jambes pour lui permettre de se frotter, ce qui signifiait à ses yeux qu'il venait d'obtenir carte blanche.

"Désolé...Mais puisqu'on a commencé, hein ? T'as pas l'air trop réticente."

Incapable de comprendre ses réactions dans son état, la seule chose lui important vraiment étant son corps de rêve à la plastique parfaite ainsi que sa petite voix criarde qui lui faisait un effet monstre dès qu'il la titillait. D'une main, il retira son pantalon, dévoilant un sexe imposant et épais, tendu comme une barre. S'amusant de ses tentatives pour le repousser qu'il voyait comme du flirt borderline, il parvenait tout de même à la maintenir fermement au sol, allant coller sa verge nue entre ses cuisses pour qu'elle moule ses lèvres tout autour, tapant de nouveau contre son clitoris à chaque va-et-vient. Il eut un boost de vigueur en voyant que ses seins se dévoilaient petit à petit, leur prison de tissu s'étendant parfois avant de les claquer d'un coup sec, les faisant gigoter un instant sur l'impact. Des deux mains, il lui tira les tétons vers des côtés opposés, penchant le visage en avant pour lui englober la bouche, sa langue s'enfournant de force dans sa bouche pour aller danser frénétiquement avec la sienne, plaquant son crâne contre le sol tant il mettait de force dans sa pelle volée. Lorsqu'il le pouvait, il prenait sa langue en bouche pour la sucer ou lui mordait la lèvre avant de repartir à l'assaut.

Puis, d'un coup, il se redressa légèrement en arrière, un long filet de bave les reliant l'un à l'autre en la maintenant sur le dos avant de prendre les jambes de Reina pour les faire passer par-dessus ses épaules, lui relevant légèrement le fessier pour que son intimité se plaque au maximum contre la sienne. Immédiatement, il repartit lui attaquer les seins, les pressant parfois comme il le pouvait dans ses mains pour essayer de dévoiler un seul de ses tétons et laisser l'autre pointer sous le tissu, à moitié découvert. Du bout de sa queue, il commençait à se diriger progressivement de son trou, appuyant de son bassin pour commencer à y entrer sans retirer sa culotte qu'il enfonçait très légèrement à l'intérieur avant de remonter donner un petit coup à sa vulve, par politesse.

"Je suis ben content de t'être tombé dessus tu sais ! Je passais vraiment une journée de merde, moi !"

_________________
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://rpg-wanted.forumsactifs.com
Nira Blackford
♠ Tueuse Perverse ♠
avatar

Messages : 8
Age : 27

Fiche d'identité
Type de Colt: ♪ Passif du son ♪
Situation personnelle: ///
Groupe actuel: Chasseurs de primes

MessageSujet: Re: Le bon endroit au bon moment   Mer 17 Jan - 13:22

Ses efforts pour repousser l’inconnu molesteur étaient loin d’avoir eu l’effet désiré. Plutôt que le faire cesser ses actes, ce dernier semblait davantage motivé à jouer avec le corps de Saya, probablement tombée sur le genre de cas à favoriser le viol et le sexe rude par rapport au reste. Régulièrement la jeune femme ne pouvait faire autrement que bomber la poitrine en couinant de plus en plus bruyamment après qu’il se soit attaqué à ses tétons durcis sous son maigre haut, d’autant plus sensible de la poitrine à cause de cet incessant massage au rythme parfois aléatoire, comme pour laisser redescendre l’excitation avant de la faire remonter en flèche soudainement.

Cherchant toujours à s’extirper de la prise, la chasseuse de prime repliait régulièrement une jambe pour s’en servir d’appuis. Se retrouvant alors avec l’entrejambe offerte et d’autant plus moulée par sa culotte dont le rouge commençait à arborer une zone légèrement plus sombre. Elle se mordit la lèvre inférieure pour étouffer quelques soupirs forcés par les frottements sur son bouton de plaisir gonflé.



Reina Disga
C’quoi ces conneries ? Humm… T’es complètement con ou quoi ? Bien sûr que… Haan ! Que je suis contre, connard !!


Elle eut presque un espoir quand il sembla s’éloigner et marqua un temps-mort dans le malaxage de sa poitrine mais en voyant ce qu’il fit, Saya comprit qu’il ne comptait pas s’arrêter là. Fermement maintenue au sol, son regard voyait clairement la verge exhibée maintenant qu’il s’était débarrassé de son pantalon.



Reina Disga
Mais qu’est-ce que tu fou ?! Rhabille-toi bordel ! Tu crois que j’vais te laisser m’violer si faci… Mhm… lement ?!


Avant même d’avoir terminé sa phrase, la jeune femme avait été interrompue par l’homme qui était venu lui voler un baiser. Les yeux ouverts, écarquillés, Saya chercha à s’éloigner de sa prise afin de libérer ses lèvres et sa langue qui semblaient ne plus lui appartenir. Allongée sous lui, à s’étirer régulièrement, la belle pouvait clairement sentir la queue de l’inconnu se frotter à son intimité davantage humide après avoir senti si souvent ce dernier marteler son clitoris quand il ne poussait pas dessus.



Reina Disga
HAAAAA !!! ~


Elle ne put que gémir bruyamment tout le temps où il s’attaqua à ses pointes durcis, pouvant sentir et voir ses deux obus s’étirer de chaque côté. Ce moment étira son haut qui aurait pu laisser fuir ses seins par le bas si la seule prise sur ses tétons n’avait pas inclus son haut de bikini, laissant un nouveau claquement retentir quand il lâcha et que le vêtement se colla à nouveau à ses seins rebondissant.

Saya était essoufflée par son dernier râle de plaisir et ne pouvait réellement respirer que maintenant, sa bouche enfin libérée et ne se souciant pas pour l’heure du filet de salive qui les reliait. Son attention fut re captée lors de la prise de ses jambes qui furent levées, surélevant son bassin tout en mettant sa vulve gonflée et sa lingerie assombrie en évidence. Se demandant d’abord ce qu’il prévoyait, la jeune femme comprit soudainement quand, en plus de la reprise du massage de sa poitrine dont le haut était désormais chiffonné en exhibait un de ses seins à nu, un intense frisson lui traversa tout le corps. Ce frisson venait de la pression qui s’exerça contre son petit trou. Plus encore, elle sentait bien son orifice s’écarter un peu plus chaque fois qu’il pressait dessus à l’aide de son gland, forçant la belle à frémir encore davantage quand elle se rendit compte qu’il poussait également son tangua dedans, ce dernier devant s’étirer et mieux s’écraser sur sa vulve.



Reina Disga
J’m’en tape de ta vie ! Dé…Dégage ta queue de là… C’est mon cul putain !!


Tout en parlant et après qu’il soit revenu coller sa queue contre la fente de Saya, logeant entre ses lèvres intimes, cette dernière entreprit de se débattre avec une fougue venant de nulle part. Ses jambes levées s’agitèrent aussi, l’une d’elles parvenant à prendre appui sur le buste de l’inconnu afin de chercher à le repousser tout en s’écartant.

La jeune femme parvint alors à pivoter en partie sur elle-même. Elle se retrouva avec ses jambes entrecroisées, le buste en direction du sol bien que relevé, portée à bout de bras en essayant de ramper. Ses fesses étaient de biais, s’exposant pour la première fois à son agresseur à cause de son tangua qui en révélait une partie constamment. La ou certaines portent des shorty tellement court qu’on les prend pour des culottes, Saya quant à elle portait carrément une lingerie en seul et unique bas, à la vue de tous, le tissu léger et sexy ne trompant pas.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Adonis J. Redwood
¤ Pistolero vengeur ~~ Fondateur ¤
avatar

Messages : 31

Fiche d'identité
Type de Colt: ///
Situation personnelle: ///
Groupe actuel: ///

MessageSujet: Re: Le bon endroit au bon moment   Mer 17 Jan - 19:07

Peu importait ce qu'elle pouvait bien baragouiner, tout ce qui arrivait aux oreilles d'Adam était les couinements de plaisir divers et variés ainsi que les réactions alléchantes de son corps entre ses mains expertes. Ayant déjà travaillé en tant que gigolo pour des femmes plus qu'insatiables, il savait comment faire monter le plaisir chez les femmes les plus frigides et mettaient ici son talent à disposition de la belle. Lorsqu'elle levait la jambe pour le repousser, il se contentait de forcer plus qu'elle pour ne pas trop bouger, en profitant très souvent pour lui fouetter les lèvres moulées par sa lingerie fine, appréciant le coussin doux et chaud sur lequel il entreprenait alors de se frotter. Avec un sourire, il plongea ses yeux dans les siens, tirant un bon coup sur ses tétons.

"Sois honnête avec ton propre corps ou tu vas finir frustrée. T'en fais pas, je laisserais pas ca arriver ♡"

Le pantalon au niveau des cuisses, il lui vola alors un baiser en ignorant totalement ce qu'elle pouvait lui dire, la danse effrénée de leurs langues lui collant une trique monstre. Sentir son corps aux courbes alléchantes se frotter et se tendre contre lui était délicieux. Déjà sûr de faire bonne route, son cri bruyant de plaisir lui affirma qu'il ne s'était pas trompé, le sexe frémissant alors qu'il écartaient leurs deux bouches, les yeux rivés sur ses seins que le tissu claqua avec force ainsi que sur sa respiration haletante sur laquelle sa queue s'etait instinctivement synchronisée, remuant légèrement de haut en bas contre cette entrejambe qu'il sentait commencer à mouiller.

Une fois la position changée, il eut une vue plongeante entre ses cuisses, appréciant de voir son état d'excitation, il en profita pour aller tirer son clitoris, lui mettant des pichennettes à travers le textile avant de le manipuler, faisant les mêmes gestes de l'autre main sur son téton découvert qu'il manipulait avec envie. Voyant les réavtions de son fondement avide, il se dit qu'il ne tarderait pas à y faire un tour.
, frissonnant lui aussi à chaque fois qu'il s'enfonçait un peu plus à l'intérieur, les parois s'écartant pour le laisser passer et l'enserrer comme lors d'une fellation gourmande.

"Oh, je sais t'en fais pas, héhé. Ce sera pour plus tard, tu vois ?"

Le prenant de court, elle commenca à s'éloigner un peu de lui sans qu'il ne puisse la rattraper tout de suite. Il claqua dans ses mains en voyant son positionnement simplement parfait. Le regard braqué sur son cul tendre qui gigottait lorsqu'elle rampait au sol, il leva la main bien haut avant de lui administrer une fessée magistrale, suivie d'une autre. Il l'agrippa ensuite par la jambe qui était toujours bloquée sur son épaule, bougeant le bassin pour lui frapper le clito à l'aide de son gland.

"Tu n'en pouvais déjà plus d'attendre ? J'aime bien les chiennes dans ton genre. Juste mon type."

Redirigeant sa main, il attrapa l'une de ses fesses qu'il se mit à masser allègrement pour la maintenir en place. Adam posa le bout de son chibre à l'entrée de cette chatte trempée, caché uniquement par cette culotte vulgaire et qui s'imbibait de plus en plus de mouille. Commencant a appuyer doucement pour lui faire écarter ses voies intimes sans pour autant retirer sa lingerie, aimant particulièrement la texture, il s'avancait un peu pour la faire s'écarter, reculait puis revenait à la charge pour aller un peu plus loin, répétant le processus en boucle. Il leva également deux doigts qu'il joignit entre eux, descendant le long de sa raie, il s'arrêta au niveau de son oeillet, appuyant du bout des doigts pour écarter son anus avant de les enfoncer jusqu'au bout sans se presser pour la laisser apprécier chaque portion qu'il rentrait, espérant ainsi la rendre plus acceuillante. Lui titillant toujours l'entrée principale, il lui sourit en la fessant de nouveau, remuant les doigts en elle comme pour la forrer.

"Viens poser ce petit cul sur ma queue, on va passer à table ♡"

_________________
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://rpg-wanted.forumsactifs.com
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Le bon endroit au bon moment   

Revenir en haut Aller en bas
 
Le bon endroit au bon moment
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Le Nouveau Monde :: Salteador ~~ La ville du crime :: Les ruelles sombres-
Sauter vers: